Association Amitié Populaire Franco Algérienne / Actions / Une passerelle de coopération avec des médecins algériens établis à l’étranger

Une passerelle de coopération avec des médecins algériens établis à l’étranger

Le développement de la télémédecine, le transfert de savoir-faire et l’échange d’expériences entre confrères des deux rives, l’amélioration de la qualité de la prise en charge des patients ainsi que l’accès aux nouvelles technologies relevant du domaine médical, sont entre autres, les principaux objectifs de journées d’étude organisées en début de semaine à l’école paramédicale de Tiaret à l’initiative du bureau local du Conseil national de l’ordre des médecins en collaboration avec l’Association de l’amitié populaire franco-algérienne (AAPFA).
Rehaussée par la présence d’éminents spécialistes en médecine d’urgence, anesthésie réanimation, psychiatrie, cardiologie, biologie médicale, chirurgie orthopédique, chirurgie viscérale, ORL, ophtalmologie, urologie, gynécologie obstétrique, gériatrie, et en radiologie, cette rencontre à laquelle ont pris part également des praticiens de différentes régions du pays (Biskra-Tlemcen-Aflou…) a été ponctuée par la présentation d’une palette de communications de haut niveau. Les intervenants qui ne sont autres que des médecins algériens établis à l’étranger se sont relayés pour disséquer des thèmes aussi importants les uns que les autres, citons à titre illustratif, : «cardiologie et mythologie» par Dr Hassani Taha hôpital de Rhodes (France) «Thérapie cognitive et comportementale», Dr Khorchef psychiatre à l’hôpital Saint Jean de Dieu «Radiologie interventionnelle dans la prise en charge des lésions vasculaires après néphrectomie partielle», Dr Ryadh Bezza, CHU de Lyon, «Infection virale et grossesse…», Dr Mekki Yahia CHU de Lyon «Chirurgie urologique», Dr Khanifar CHU de Clermont Ferrand….
Aussi, au-delà des communications animées pour la circonstance, les médecins ont prévu de prendre en charge à titre gracieux faut-il le souligner, plusieurs patients dans différents établissements publics de santé en termes d’interventions et de consultations.
A ce titre Dr Mekki spécialiste en biologie médicale devait nous confirmer que pour la seule journée de lundi passé, la mission médicale a été derrière 30 visites en ophtalmologie, 32 en orthopédie avec 4 interventions chirurgicales en urologie dont 2 concernant le «cystocele» et «l’incontinence» effectuées pour la première fois à Tiaret, une en laryngectonomie ayant duré prés de six heures et enfin deux autres en otospongiose pratiquées sur deux patientes sourdes de naissance.
Mieux encore, les hôtes de Tiaret ont même fait don de quelques équipements, instruments et autres produits consommables en chirurgie ORL et ophtalmologique en faveur des structures sanitaires de la wilaya.
Cette coopération entre médecins algériens exerçant à l’étranger et ceux de Tiaret s’inscrit en effet dans le sens de créer un véritable jumelage entre les EPH de la wilaya et les hôpitaux de Lyon en France fondé sur la capitalisation des compétences et le renforcement des connaissances notamment celles liées aux nouvelles technologies médicales . D’autre part, le bureau de Tiaret du conseil national de l’ordre des médecins en étroite collaboration avec plusieurs institutions et praticiens algériens œuvrent de manière à faire naître le fameux projet de création d’une faculté de médecine à l’université Ibn Khaldoun de Tiaret, condition majeure pour voir la cité des Rostemides dotée d’un centre hospitalo-universitaire (CHU).
Pour conclure, la prise en charge des malades en attente d’être consultés ou opérés devrait se poursuivre tout le long du séjour de l’équipe médicale visiblement déterminée à atténuer la souffrance des nombreux patients de la wilaya.

Mourad Benameur

Le soir d’Algérie du 04/05/2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top